Malheur aux wahhabites, ceux qui se font appeler salafiste, ceux qui croient que Allaah est un corps avec un pied deux mains droite des doigts, un visage, des yeux, etc... ils croient que Allaah est dans Sa créature (le ciel) et posé sur une de Ses créatures ( le trône), ils lisent la prétendue traduction du Qour'an souvent fausse où ils traduisent les versets à leur manière et te disent c'est ça l'Islam,

 

et ils n'aiment pas le prophète car ils disent de lui que c'est un cadavre qui n'entend rien et qui n'est pas utile!!! Donc selon eux, il n'est pas permis de lui rendre visite.

 

Ils déclarent l'ensemble de la communauté musulmane de 'mécréante' par le simple fait que les musulmans rendent visitent à nos défunts, ou parce que le musulman porte le Qour'an honoré sur lui, ou parce que nous rendons hommage à notre Bien Aimé Mouhammad salla l-Lahou "alayhi wa sallam par le mawlid qui se commémore depuis plus de 700 ans à travers le monde musulman ( Maroc, Pakistan, Indonésie, Jordanie, Algérie, Egypte, Turquie, ... )

 

et à partir de là ils se rendent licite le sang des musulmans!!!

 

Eloignez-vous de ces gens et éloignez- vos famille, préservez-vous et préservez vos famille!!!

L’Imam Ach-Chahrastani parle de la mauvaise compréhension des anthropomorphistes

Dans son livre « Al-Milal wa n-Nihal » (page 69 de cette édition) qui traite des différentes sectes se réclamant de l’Islam, l’Imam Ach-Chahrastani, dans le chapitre sur les mouchabbihah (anthropomorphistes) a dit :

 

« En ce qui concerne les expressions révélées (c’est-à-dire présentes dans le Qour'an ou la Sounnah) telles que « al-istiwa », « al-wajh », « al-yadayn », « al-janib », « al-maji », « al-ityan », « al-fawqiyyah » et d’autres que celles-ci, les anthropomorphistes les prennent selon leur sens apparent, je veux dire telles qu’elles sont comprises lorsqu’elles sont employées au sujet des corps »

 

 

Informations utiles :


- Le Chaykh Mouhammad Ibnou ‘Abdou l-Karim Ach-Chahrastani est décédé en 548 de l’Hégire (rahimahou l-Laah) c’est-à-dire il y a plus de 880 ans. Il était du madh-hab (école de jurisprudence) de l’Imam Ach-Chafi"i.

 

- Son livre « Al-Milal wa n-Nihal » traite des différentes religions et des différentes sectes se réclamant de l’Islam tel que les mou’tazilah, les jabriyyah, les khawaridj, les mouchabbihah etc…

 

- Cette citation est tirée du chapitre qu’il a écrit concernant les mouchabbihah (anthropomorphistes). Il dit que le fait de prendre les expressions citées selon le sens apparent est de l’anthropomorphisme (tachbih), c’est-à-dire le fait d’assimiler Allaah à Ses créatures.

 

- De nos jours, nous rencontrons également des anthropomorphistes qui prennent ces expressions selon leur sens apparent, et qui les comprennent comme des parties corporelles, comme certains qui disent que Allaah a deux mains, un visage, qu’Il s’assoit , s’établit ou s’installe. A"oudhoubi l-Laah ( que Allaah nous préserve de cet égarement)

 

- En parcourant cette rubrique vous trouverez des explications de savants au sujet des expressions comme « istiwa », « wajh », « fawq » etc, lorsqu’elles sont employées au sujet de Allaah.



en laissant les termes en arabes

L’Imam Abou Hanifah dit que les attributs de Allah “al-yad”, “al-ghadab” et “ar-rida” sont sans comment (bila kayf)

L’Imam Abou Hanifah a dit au sujet de Allaah, dans son livre « Al Fiqh al Akbar » (page 324 de cette édition qui est un charh -commentaire- du livre « Al Fiqh al Akbar » réalisé par le Chaykh Moulla ‘Ali Al-Qari, mais 2ème page du traité de croyance de l’Imam Abou Hanifah qui est cité à la fin du livre) :

 

« يدُهُ صفتُهُ بلا كيفٍ، وغضبُهُ ورضاهُ صفتانِ من صفاتِهِ بلا كيفٍ »

 

« Son yad est Son attribut sans comment (bila kayf), et Son ghadab et Son rida sont deux de Ses attributs sans comment (bila kayf) »

 

 

Informations utiles :


- L’Imam, le Moujtahid Abou Hanifah an-Nou’man Ibnou Thabit, est l’un des savants du Salaf les plus réputés. Il est né en 80 et il est décédé en 150 de l’Hégire (rahimahou l-Laah). C’est-à-dire il y a plus de 1280 ans. Il est l’Imam de l’école Hanafite et il a eu l’honneur de rencontrer des compagnons du Messager de Allaah (salla l-Laahou ‘alayhi wa sallam)

 

- Son livre « Al-Fiqh Al-Akbar » est un livre qu’il a écrit sur la croyance.

 

- Ici il parle au sujet des attributs de Allaah (al-yad, al-ghadab et ar-rida) et il précise qu’ils sont sans comment.

 

- Le comment (al-kayf) : c’est ce par quoi on décrit les créatures, c’est-à-dire les dimensions, le début, la fin, la couleur, l’endroit, la direction, la forme, la position assise, la proximité, le mouvement, le déplacement, le changement et tout ce qui fait partie des attributs des créatures. Allah est exempt de tout cela.

 

- Donc lorsque l’Imam Abou Hanifah dit que Allaah a pour attribut « al-yad » sans comment (bila kayf), il nie par cela que le yad de Allaah soit un organe. En effet, on ne dit pas que Allaah a une main, car Allaah n’a pas de membre, ni d’organe, Il n’est pas un corps, Il n’est ni composé, ni composant.

 

- De même lorsque l’Imam Abou Hanifah dit que Allaah a pour attribut « al-ghadab » et « ar-rida » sans comment (bila kayf), il nie par cela que ces deux attributs soient des sentiments, des humeurs, des changements d’état etc. Donc, au sujet de Allaah on ne traduit pas « ghadab » par « colère » car attribuer la colère à Allaah signifierait lui attribuer le comment (kayf). La colère est un changement et Allaah et Ses attributs en sont exempts. Les savants ont dit que le mot « ghadab » lorsqu’il est employé au sujet de Allaah signifie « la volonté éternelle de Allaah de faire parvenir un châtiment », et que « rida » au sujet de Allah signifie son agrément.