L'enfant qui craignait Allah

Un vertueux raconte :

 

« Un jour pendant que je marchais dans une des rues de Basora ,j’ai vu alors un groupe d’enfants jouer ensemble ,et autour d’eux  un enfant qui ne jouait pas avec eux mais qui les regardait en pleurant. Je me suis alors dit cet enfant est triste de ne pas avoir de quoi jouer avec ces autres enfants.

Je me suis approché de lui et lui ai dit : « Qu’est ce qui t’arrive mon petit ? Pourquoi tu pleures ? Veux-tu que je t’achète des jouets pour jouer avec ces enfants ? »

 

 

Il a alors levé son regard vers moi et m’a répondu avec politesse et intelligence :

« Ô oncle, nous n’avons pas été créés pour jouer ! »

 

Je lui ai alors dit pour évaluer son intelligence : « Pourquoi sommes-nous créés Ô mon fils ? »

 

Il m’a répondu : « Pour apprendre la science de la religion et œuvrer conformément à cette science »

 

( C’est-à-dire que Allah nous a créés et nous a ordonnés de L’adorer )

 

Je lui ai répondu : « Ô mon fils d’où tiens-tu cela ? »

 

 

Il a répondu : « de Sa parole ta³ala dont on comprend que Allah ne nous a pas créés pour perdre notre temps, et qu’un jour nous serons ressuscités pour le jour du Jugement. »

 

 

Je lui ai alors dit : « Ô mon fils je vois en toi un enfant doué de sagesse, exhorte-moi, conseille moi ! »

 

Il s’est alors mis à citer quelques vers de poésie dons le sens est : Je vois cette vie d’ici-bas qui se prépare à se séparer de moi, nous allons tous quitter celle-ci et celle-ci va tous nous quitter.

 

Puis cet enfant s’est mis à regarder le ciel les larmes coulant sur ses joues et invoquant Allah, au point de s’évanouir et de tomber, tant sa crainte était grande. Je lui ai soulevé alors la tête et je l’ai posée sur mes genoux et j’ai essuyé la terre de son visage, et je lui ai dit :

« Qu’est ce qui t’arrive mon petit, tu n’es pas pubère tu n’a aucun péché ! De quoi as-tu peur ?!»

 

Commentaire : L'enfant tant qu'il n'a pas atteint la puberté , il n'est pas responsable. Ainsi il ne lui est pas inscrit de péché, néanmoins il convient de lui enseigner quels sont les péchés afin qu'il s'habitue à les éviter pour qu'il grandisse sur la piété. 

 

Il m’a répondu : « J’ai observé ma mère faire le feu avec du bois de grande taille, mais celui-ci ne prend que s’il est attisé avec le bois de petite taille et moi je crains de faire partie de ceux qui grandissent et deviennent pubères en étant habitués aux péchés ! »

 

Lorsque j’ai entendu cela, je me suis alors évanoui à mon tour, et lorsque je me suis réveillé l’enfant avait disparu, j’ai demandé aux enfants qui jouaient s’ils le connaissaient, ils m’ont dit :

« Tu ne l’as pas reconnu ? C’est un des enfants de Al Houçayn fils de ( du compagnon ) ³Aliyy. »

 

Je me suis alors dit : « Je ne devais pas être étonné d’apprendre d’où pouvait provenir un tel fruit, si ce n’est de cet arbre ! »