La description du bien-aimé :

Notre Prophète était celui qui avait le plus beau des caractères et le plus bel aspect. Al-Bara' Ibnou "Azib a dit pour décrire le Messager de Dieu: « Le Messager de Allaah avait le plus beau visage et le meilleur caractère 

Le Prophète avait la plus belle apparence 

On apprend d’un hadith :


ما بعث الله نبيا إلا حسن الوجه حسن الصوت و إن نبيكم أحسنهم وجها و أحسنهم صوتا

(Ma ba"atha l-Laahou nabiyyan ‘illa haçana l-wajh haçana s-sawt wa ‘inna nabiyyakoum ‘ahçanahoum wajhan wa ‘ahçanahoum sawta)

 

Ce qui signifie : « Allah n’a pas envoyé de Prophète sans qu’il ait un beau visage et une belle voix, et votre Prophète a le plus beau visage et la plus belle voix


Tous les Prophètes étaient donc beaux, mais le dernier Messager les surpassait tous en beauté.

Pour ce qui est de la description du Prophète, il a été rapporté ce qui suit : « Il n'était pas petit, il était plutôt grand mais pas excessivement, il avait les épaules larges, il était d'une couleur blanche teintée de rougeurs. Son visage était lumineux. »

Le Prophète avait des sourcils fins. Ses yeux étaient grands avec des cils fournis. Son nez était fin et haut, son front était dégagé et plat. Les cheveux du Prophète étaient bien noirs. A la fin de sa vie, il avait à peine vingt cheveux blancs et tout le reste de ses cheveux avait gardé leur couleur noire d'origine. Le Prophète portait les cheveux longs, ils arrivaient au niveau des lobes de ses oreilles et parfois au niveau de ses épaules. Les paumes de ses mains et la plante de ses pieds étaient larges et fortes. Ses avant-bras étaient longs et son ventre plat, sans embonpoint. Abou Hourayrah de qui nous tenons la description précitée a ajouté : « Je ne lui ai jamais vu de semblable ni avant ni après lui. »

Pour résumer son portrait, citons ce qu’en disaient ses compagnons. Al-Bayhaqiyy et At-Tabaraniyy ont rapporté de Abou "Oubaydah fils de Mouhammad fils de "Ammar fils de Yaçir qu'il a dit : « J'ai dit à Ar-Roubayyi" fille de Mou"awwidh : Décris-moi le Messager de Allah, elle a répondu : Si tu le voyais, tu dirais le soleil rayonnant

At-Tirmidhiyy a rapporté ainsi que Ahmad d'après Abou Hourayrah, que Allah l'agrée, qu'il a dit : « Je n'ai rien vu qui soit plus beau que le Prophète , c'est comme si le soleil parcourait son visage. »

D’autre part, sa voix était forte on n’y remarquait pas de faiblesse



Un comportement d’excellence :

Il était doté du meilleur des comportements

Le Prophète s’exprimait avec éloquence ; peu de mots contenaient beaucoup de sens. De ses paroles découlaient de nombreuses sagesses dont les significations étaient toutes en harmonie.

Par ailleurs, il rendait visite à ceux qui rompaient les liens avec lui, il prodiguait à celui qui le privait. Il pardonnait à celui qui était injuste avec lui, il ne se vengeait pas, bien qu’étant capable de le faire, il patientait face à ceux qui lui nuisaient.



Les différents noms du Prophète :

Le dernier Messager, le Prophète Mouhammad, portait différents noms. Certains sont cités dans le Coran (Qour’an), d’autres dans le hadith. Ces noms décrivent et font l’éloge du meilleur des Envoyés de Dieu.

Il est Mouhammad et ‘Ahmad

Dieu (Allah) dit :

مُّحَمَّدٌ رَّسُولُ اللهِ

 

(Mouhammadoun raçoulou l-Lah) ce qui signifie : « Mouhammad le Messager de Allah. » [Al-Fath / 29]

 

Et Dieu dit en rapportant la parole de Jésus ("Iça) عَلَيْهِ السَّلاَم


وَمُبَشِّرًا بِرَسُولٍ يَأْتِي مِن بَعْدِي اسْمُهُ أَحْمَدُ

 

(moubach-chiran bi-raçoulin ya’ti min ba"di smouhou ‘Ahmad)

 

ce qui signifie : « Et annonçant la bonne nouvelle d’un Messager qui vient après moi qui s’appelle ‘Ahmad. » [As-Saff / 6]

 

Il est également Al-Mahi, Al-Hachir et Al-"Aqib

Al-Boukhariyy, Mouslim, At-Tirmidhiyy et d’autres, rapportent de Joubayr Ibnou Mout^im, qu’il a dit : J’ai entendu le Messager de Allah dire :

 

، إِنَّ لِي أَسْمَاء: أَنَا مُحَمَّدٌ وَأَنَا أحْمَد، وَأَنَا الْحَاشِرُ الّذِي يُحْشَرُ النّاسُ على قَدَمِي، وَأَنَا الْمَاحِي الّذِي يَمْحُو اللهُ بِيَ الْكُفْرَ، وَأَنَا الْعَاقِبُ الّذي
لَيْسَ بَعْدَهُ أَحَدٌ

 

(‘inna li ‘asma’ : ‘ana Mouhammad wa ‘ana Ahmad wa ‘ana l-Hachirou l-ladhi youh-charou n-naçou "ala qadami wa ‘ana l-Mahi l-ladhi yamhou l-Lahou biya l-koufr ; wa ‘ana l-"aqibou l-ladhi layça ba"dahou ‘ahad) ce qui signifie : « Certes, j’ai [plusieurs] noms : je suis Mouhammad, je suis ‘Ahmad, je suis Al-Mahi (celui par lequel Allaah efface la mécréance), je suis Al-Hachir (celui dont la communauté est la dernière), je suis Al-"Aqib (celui après lequel il n’y a aucun nouveau Prophète). »

 



Il est aussi Al-Mouqaffi, le Prophète du repentir et le Prophète de la miséricorde

Mouslim a rapporté d’après Abou Mouça Al-’Ach"ariyy, qu’il a dit : Le Messager de Allah nous citait de lui-même des noms, il a alors dit :


أَنَا مُحَمَّدٌ، وَأَحْمَدٌ، وَالْمُقَفِّي، وَالْحَاشِرُ، وَنَبِيُّ التَّوْبَةِ، وَنَبِيُّ الرَّحْمَة

 

(‘ana Mouhammadoun wa ‘ana Ahmadoun wa l-Mouqaffi wa l-Hachirou wa nabiyyou t-tawbah, wa nabiyyou r-rahmah) ce qui signifie : « Je suis Mouhammad, ‘Ahmad, Al-Mouqaffi (celui qui est venu en dernier des Prophètes), Al-Hachir, le Prophète du repentir et le Prophète de la miséricorde. »



Il s’appelle aussi Al-Khatim, le dernier des Prophètes et Al-"Aqib

L’Imam ‘Ahmad a rapporté dans son Mousnad d’après Joubayr Ibnou Mout"im qu’il a dit : J’ai entendu le Prophète dire :

 

أَنَا مُحَمَّدٌ، وَأَنَا أَحْمَدُ، وَالْحَاشِرُ، وَالْمَاحِي، وَالْخَاتِمُ، وَالْعَاقِبُ

 

(‘ana Mouhammad, wa ‘ana ‘Ahmad, wal-Hachir, wa l-Mahi, wa l-Khatim wa l-"Aqib) ce qui signifie : « Je suis Mouhammad, je suis ‘Ahmad, Al-Hachir, Al-Mahi, Al-Khatim, le dernier des Prophètes et Al-"Aqib. »



Il est surnommé Abou l-Qacim

Quant à son surnom, Al-Boukhariyy et Mouslim ainsi que d’autres ont rapporté d’après Abou Hourayrah, qu’il a dit : Le Messager de Allaah a dit :

 

تَسَمَّوْا بِاسمِي وَلاَ تَكنُوا بِكُنْيَتِي

(taçammaw bismi wa la taknou bikounayti) ce qui signifie : « Nommez-vous de mon nom et ne vous surnommez pas de mon surnom. »


Al-Bayhaqiyy a rapporté d’après Abou Hourayrah, qu’il a dit : Le Messager de Allah a dit :

 

لاَ تَجْمَعُوا بَيْنَ اسْمِي وَكُنْيَتِي، أَنَا أبو الْقَاسِم

(la tajma"ou bayna smi wa kounyati, ‘ana abou l-qacim) ce qui signifie : « Ne joignez pas mon nom à mon surnom pour vous nommer, je suis Abou l-Qacim.» Cette interdiction ne valait que du vivant du Messager.



Mahomet n’est pas un nom du Prophète

On voit souvent utilisé le nom Mahomet pour désigner notre Prophète ; pourtant ce n’est pas un de ses noms et il n'est pas permis de l'appeler ainsi. De plus, pour entrer en Islam, dire « Mahomet est le Messager de Dieu » n’est pas valable.

 

Rêver du Prophète

Rêver du Prophète est possible

Al-Boukhariyy a rapporté du hadith de Qatadah qu'il a dit que le Messager de Dieu a dit :


من رآني في المنام فسيراني في اليقظة ولا يتمثل الشيطان بي

(man ra’ani fil-manamifaçayarani fil-yaqadhati wa la yatamath-thalou ch-chaytanou bi)

 

Ce qui signifie : « Celui qui me voit dans le rêve me verra éveillé, car le diable (chaytan) ne prend pas mon apparence. »

 

C'est-à-dire que celui qui le voit sous sa véritable apparence dans le rêve aura vu le dernier des Prophètes et ce, car Allah ne donne pas au chaytan la capacité de prendre l'image du Prophète dans le rêve.
Voir le Prophète en rêve est l’annonce de la bonne nouvelle

Que l'on sache également que si quelqu’un voit le Prophète dans le rêve, ce sera pour lui une annonce de la bonne nouvelle qu'il mourra sur la foi. En effet, Al-Boukhariyy a rapporté du hadith de Abou Hourayrah, que Allaah l'agrée, que le Prophète a dit :


مَن رءاني في المنامِ فَسَيَراني في اليقظةِ

(man ra’ani fil-manami façayarani fil-yaqadhah)

Ce qui signifie : « Celui qui m'a vu dans le rêve, me verra à l'état d'éveil. »

L'explication en est que la vision dans le rêve du Messager de Allah comporte une grande annonce de la bonne nouvelle à savoir que nécessairement celui qui l'a vu dans le rêve le verra à l'état d'éveil. Si celui qui le voit n'était pas musulman au moment du rêve, nécessairement il entrera en Islam et verra le Messager de Allaah à l'état d'éveil avant de quitter ce bas-monde.


La promesse mentionnée dans le hadith


Il a été rapporté avec une chaîne de transmission ininterrompue ce qui est arrivé à un homme du nom de Al-Haçan Ibnou Hay. Il faisait partie des prédécesseurs, il est né environ 150 ans après l'Hégire. Cet homme faisait partie des savants qui œuvraient pour la religion parmi les gens spécialistes du hadith et il était pieux. Il avait un frère qui lui était semblable. Lorsque Al-Haçan Ibnou Hay était sur son lit de mort, son frère l'a entendu réciter la parole de Allaah ta"ala :

وَمَن يُطِعِ اللهَ وَالرَّسُولَ فَأُوْلَئِكَ مَعَ الَّذِينَ أَنْعَمَ اللهُ عَلَيْهِم مِّنَ النَّبِيِّينَ وَالصِّدِّيقِينَ وَالشُّهَدَاء وَالصَّالِحِينَ وَحَسُنَ أُولَئِكَ رَفِيقًا

(wa man youti"i l-Laaha wa r-raçoula fa’oula’ika ma"a l-ladhina ‘an"ama l-Laahou "alayhim mina n-nabiyyina wa s-siddiqina wa ch-chouhada’i wa s-salihina wa haçouna ‘oula’ika rafiqa)

qui signifie : « Ceux qui obéissent à Allah et au Messager seront avec ceux que Allah a comblés de grâces, parmi les Prophètes, les véridiques, les martyrs et les vertueux, et quelles belles compagnies que celles-là. » [An-Niça' / 69]

Son frère qui se tenait à ses côtés lui a dit : « Ô mon frère, est-ce que tu récites ou qu’est-ce que tu fais ? » Il lui a dit : « Non, je suis en train de voir le Messager de Allaah qui me sourit et qui m'annonce la bonne nouvelle du Paradis, je vois les anges et je vois les hours. »

Voilà donc la promesse mentionnée dans le hadith : celui qui a vu le Prophète dans le rêve, le verra à l'état d'éveil et cela veut dire qu'il le verra dans le bas monde avant de mourir.

Les nobles attributs du Prophète

At-Tirmidhiyy et 'Ahmad ont rapporté d'après Abou Hourayrah, que Allaah l'agrée, qu'il a dit : «Je n'ai jamais vu personne de mieux que le Prophète, on dirait que la lumière du soleil parcourt son visage, et je n'ai jamais vu quelqu'un plus rapide dans sa marche que lui, c'est comme si la terre se repliait pour lui, nous, nous faisions des efforts et lui ne ressentait aucune fatigue».


Mouslim a rapporté que 'Anas Ibnou Malik, que Allah l'agrée, a dit : «Je n'ai jamais senti de musc ni d'ambre ayant une meilleure odeur que celle du Messager de Allaah et je n'ai jamais touché de soie ni de brocart plus doux au toucher que la main du Messager de Allaah».


Mouslim a rapporté dans son Sahih que 'Anas Ibnou Malik, que Allaah l'agrée a dit : «Le Messager de Allaah n'était ni excessivement grand de taille, ni petit, ni de blancheur désagréable, ni trop brun, à la chevelure ni trop frisée, ni raide et souple. Allaah l'a envoyé en tant que prophète alors qu'il avait atteint la quarantaine. Il a résidé alors à La Mecque dix ans et à Médine dix ans. Allaah l'a fait mourir alors qu'il était au début de la soixantaine et il n'y avait pas même vingt cheveux blancs sur sa tête et sa barbe». Al-Bayhaqiyy a rapporté qu'il arrivait souvent au fils de "Oumar, que Allaah l'agrée lui et son père, de réciter dans la mosquée du Messager de Allaah, la description, en vers, que l'oncle du Prophète avait faite, pour louer sa couleur. Il avait dit :"Blanc, par le visage duquel on demande à Allaah la pluie un refuge pour les orphelins et une protection pour les veuves."


Et chacun, entendant ce vers, disait : «C'est ainsi qu'était le Prophète». Quant à son comportement, cette 'ayah honorée l'a indiqué


: [وَإِنَّـكَ لَعَلَى خُلُقٍ عَـظِيمٍ]
[sourat Al-Qalam /4] ce qui signifie : «Tu as certes un comportement éminent».


"A'ichah, que Allaah l'agrée, a dit quand on l'a interrogée à propos du comportement du Messager de Allaah :«Certes, il n'y a pas un bon caractère que Allaah évoque dans le Qour'an sans que le Messager de Allaah ne l'ait». Cela a été rapporté par Mouslim dans son Sahih.


D'après "Abdou l-Lah Ibnou z-Zoubayr dans l'interprétation de Sa Parole :


[ خُذِ الْعَـفْوَ ]

 

[sourat Al-'A"raf / 199] ce qui signifie : «Fais preuve de pardon»,

il a dit : «Allaah a ordonné à Son Prophète de faire preuve de pardon, parmi ce qui fait partie du comportement des gens».


"A'ichah, que Allah l'agrée, a dit : «Chaque fois que le Messager de Allaah avait à choisir entre deux choses, il choisissait la plus aisée, tant que ce n'était pas un péché. Et si c'était un péché, il était parmi les gens celui qui s'en éloignait le plus. Le Messager de Allaah n'a jamais pris de revanche pour se donner la victoire à lui même, à moins qu'il n'y ait eu violation de ce qui a été rendu illicite par Allaah ta"ala». Al-Qattan dans sa version a ajouté :«Alors, il en prend la revanche pour donner la victoire à la religion de Allaah».


"A'ichah, que Allah l'agrée, a dit :«Il n'était ni grossier ni indécent, ni de ceux qui élèvent la voix dans les marchés et ne répondait pas par le mal à celui qui lui faisait du mal, mais il excusait et pardonnait».


Al-Moughirah Ibnou Chou"bah a dit : «Le Messager de Allaah veillait les nuits à faire des prières jusqu'à ce que ses pieds soient enflés, on lui disait alors :«Ô Messager de Allaah, n'est-ce pas que Allaah t'a pardonné ce qui est déjà provenu de toi de péchés et ce qui ne l'est pas encore ?» il a dit :

 

((أَفَلاَ أَكُونُ عَبداً شَكُوراً))

 

ce qui signifie :«Ne serai-je pas un esclave qui remercie son Seigneur».


"Aliyy Ibnou Abi Talib, que Allaah l'agrée, a dit :«Pendant la bataille de Badr, nous nous protégions des associateurs par le Messager de Allaah; il était le plus rude au combat parmi les gens».


Al-Bayhaqiyy, At-Tirmidhiyy et Ibnou Majah ont rapporté d'après ^Abdou l-Laah :«Le Prophète s'est couché sur des nattes, ce qui lui a laissé des marques sur la peau. J'ai entrepris de la lui masser et lui ai dit : Je te conjure par mon père et ma mère ô Messager de Allaah, si tu nous donnes l'autorisation, nous étendrons par dessus quelque chose qui te protège de sa dureté pour que tu dormes dessus, il a dit ce qui signifie :«Qu'est-ce que j'ai et qu'est-ce qu'a le bas-monde ; qu'est-ce que je suis et qu'est-ce que le bas-monde. Certes, avec le bas-monde, je ne suis que tel un cavalier, qui s'est abrité sous l'ombre d'un arbre, puis est parti et l'a laissé ».


Il était attribué des bonnes qualités, comme la véracité, l'honnêteté, la chasteté, la générosité, le courage et l'obéissance à Allaah dans toutes les situations, en tout temps, à chaque instant et dans chaque souffle, l'éloquence éblouissante et le conseil absolu, la compassion et la miséricorde, la tendresse et la bienfaisance, le réconfort des miséreux, des orphelins, des veuves et des faibles et il était le plus modeste des gens. Il aimait les pauvres, il assistait à leurs convois funèbres et rendait visite à leurs malades. Tout cela avec la belle allure, la belle apparence et l'éminence de son lignage.