Les péchés du pied

          بسم الله الرحمان الرحيم 


Parmi les péchés du pied, 


   *il y a marcher pour commettre un péché, tel que marcher pour nuire à un musulman, comme aller l’accuser calomnieusement auprès du gouverneur ou quelqu’un de cet ordre pour qu’il lui nuise

Commentaire : Parmi les péchés du pied, il y a le fait que la personne marche pour nuire à un musulman c'est-à-dire pour lui faire subir du mal sans droit. 
Comme s’il marche pour le faire tuer ou le frapper ou lui faire subir une injustice ou autre que cela parmi les choses interdites.


   * Ou bien marcher pour l’assassiner ou bien pour lui causer une nuisance injustement.

Commentaire : Cela aussi n’est pas permis. 


   * La fugue de celui à qui incombe quelque chose comme une dette ou une charge obligatoire

Commentaire : Si quelqu’un fuit un droit d’autrui qui lui incombe comme de rembourser une dette alors qu’il est capable de la rembourser, cela est interdit. 

La charge obligatoire c’est comme la charge de l’épouse, des parents pauvres ou des enfants qui ne sont pas pubères.


   * Un droit que ses parents ont sur lui ou l’éducation de ses enfants.

Commentaire : Egalement s’il fuit pour ne pas agir avec bienfaisance avec ses parents sans raison légale, c’est interdit. Ou il a fui pour ne pas éduquer ses enfants, cela également est interdit. 


   * Se pavaner en marchant.

Commentaire : Celui qui marche en se pavanant, c'est-à-dire qu’il marche de la manière des orgueilleux, cela est interdit. Lorsque les orgueilleux marchent, ils relèvent la tête et gonflent la poitrine, ils ne baissent pas la tête vers l’avant. Quant à ceux qui font preuve de modestie, ils inclinent la tête vers l’avant lorsqu’ils marchent. 


   * Passer au-dessus des épaules des gens assis, sauf pour combler un espace libre.

Commentaire : Passer au-dessus des épaules des gens assis dans les mosquées est interdit si cela entraîne une nuisance pour ceux qui sont assis, sinon c’est déconseillé. Si devant lui il y a un espace à combler, qu’il veut le combler, alors il est permis de franchir les rangs mais sans faire de nuisance. 


   * Passer à proximité devant quelqu’un qui fait la prière lorsque les conditions de la délimitation de l'espace devant lui sont réunies.

Commentaire : Il est interdit de passer devant quelqu’un qui fait la prière, à proximité de lui, si les conditions de la délimitation de l’espace sont réunies et les « conditions de la délimitation de l’espace » c’est ce que celui qui fait la prière met devant lui, que ce soit quelque chose qui soit proche de trois coudées ou moins de lui et qui soit élevée de deux tiers de coudées au moins. Le mur ainsi délimite l’espace de la prière également, s’il trace un trait sur sa droite afin que personne ne passe entre lui et ce trait. 


   * Tendre la jambe vers le livre du Qour'an s'il n'est pas placé plus haut.

Commentaire : Il est interdit de tendre la jambe en direction du Mous-haf s’il n’est pas placé plus haut que le niveau de son pied. Mais si le Qour’an est placé à un niveau plus élevé, ce n’est pas interdit.


   *Chaque pas pour commettre un péché ou pour faire ce qui va entraîner un manquement à une obligation.

Commentaire : Il est interdit de marcher de manière à amener un manquement à l’accomplissement d’un devoir ou à commettre un interdit, c'est-à-dire un péché.