Les péchés de l'oeil

     بسم الله ارحمان ارحيم        


Parmi les péchés de l'œil, il y a le fait que les hommes regardent le visage ou les mains des femmes 'ajnabiyyah avec désir et qu’ils regardent le reste de leurs corps même sans désir.

Commentaire : Regarder le visage ou les mains de la femme 'ajnabiyyah avec désir est interdit. Mais si c’est sans désir ce n’est pas interdit. Par contre regarder autre que le visage et les mains de la femme 'ajnabiyyah est interdit que ce soit avec désir ou sans désir. 


 -   De même, le fait que les femmes regardent la zone comprise entre le nombril et les genoux des hommes 'ajnabiyy.

Commentaire : Il est interdit aux femmes de regarder ce qui se trouve entre le nombril et les genoux de l’homme, avec désir ou sans désir. Mais autre que cela, c’est interdit lorsque c’est avec désir. 


 -   Il n’est pas interdit de regarder autre que cela si c’est sans désir.

Commentaire : Autre que cela n’est pas interdit. La femme ‘ajnabiyyah qui regarde autre que ce qui se trouve entre le nombril et les genoux de l’homme ‘ajnabiyy, sans désir, cela n’est pas interdit. 


 -   Il y a aussi regarder les zones de pudeur .

Commentaire : Regarder les zones de pudeur est également interdit, c'est-à-dire autre que son épouse et autre que sa propre zone de pudeur à lui. Donc même si c’est avec une personne de même sexe il ou elle ne regarde pas les zones de pudeur de l'autre autre. Ce qui est interdit à l’homme c’est de regarder ce qui se trouve entre le nombril et les genoux d’un autre homme, et pour la femme, il lui est interdit de regarder entre le nombril et les genoux d’une autre femme.


 -   Il est interdit de dévoiler ses parties intimes lorsqu’on est seul et qu’on n'en a pas besoin , pour les hommes comme pour les femmes.

Commentaire : Lorsqu’il n’y a pas de besoin, il n’est pas permis à l’homme de se dévêtir et également pour la femme lorsqu’ils sont seuls. Mais lorsqu’il y a un besoin c’est permis. 
 . les parties intimes : c'est-à-dire l’organe génital et le postérieur.
 . Le besoin c’est comme pour se laver ou pour prendre une douche...


Avec une personne mahram ou du même sexe , il est permis de regarder ce qui n'est pas compris entre le nombril et les genoux si cela est sans désir.

Commentaire : Si un homme est mahram pour une femme, il lui est permis de regarder autre que ce qu’il y a entre le nombril et les genoux tant que c’est sans désir. 
 . Al-Mahram c’est comme le père et sa fille, comme la mère et son fils, comme une femme et son oncle   paternel, comme un homme et sa tante maternelle ou sa tante paternelle.
 .ou du même sexe c'est-à-dire que la zone de pudeur d’une femme en présence d’une femme c’est cette partie de son corps et également la zone de pudeur d’un homme en présence d’un autre homme.


 -  Il est interdit de regarder un musulman avec mépris

Commentaire : Il est interdit de regarder le musulman d’un regard de mépris que ce soit en raison de sa pauvreté ou en raison d’une maladie dans son corps ou autre que cela. 


 -  Et de regarder l’intérieur de la maison d’autrui sans sa permission , ou encore de regarder quelque chose qu’il a cachée .

Commentaire : Il n’est pas permis de regarder dans la maison d’autrui sans sa permission si c’est quelque chose qui représente un tort et un préjudice pour les gens, comme si par exemple il se mettait à regarder par la fente de la porte.

S’il a caché une chose dans sa maison et qu’un autre vient pour la voir sans qu’il accepte ce qu'il fait, cela est interdit.


 

L’œil fait le zina
et il s’agit du regard

Le Messager de Allah, salla l-Lahou "alayhi wa sallam, a dit ce qui signifie: «Allah a prédestiné pour le fils de ‘Adam sa part de zina qu’il commettra immanquablement; ainsi, l’œil fait le zina et il s’agit du regard, la main fait le zina et il s’agit du toucher, le pied fait le zina et il s’agit des pas, la langue fait le zina et il s'agit de la parole, la bouche fait le zina et il s’agit du baiser, l’âme espère et désire, et le sexe authentifie cela ou le dément». Le regard avec désir, c'est-à-dire en recherchant le plaisir, vers une femme ajnabiyyah est interdit. Egalement, lui parler pour éprouver du délice par cette conversation: ceci est interdit. De même, la toucher peau contre peau est interdit. La plupart des humains n’échappent pas à ceci. Et le plus fréquent de tout cela est le regard, le zina de l’œil. Certaines personnes parlent à leur fiancée avec désir avant le contrat de mariage, cherchant ainsi à se faire plaisir à travers leurs propos, ceci est également interdit.