La ‘ilaha illa l-Lahou l-Halimou-l-Karim Soubhana l-Lahi Rabbi l-"archi-l-"adhim ; al-hamdouli-l-Lahi Rabbi-l-"alamin.

Cette formule diffère de la formule citée dans le livre « ad-dalil » mais légèrement. C’est l’invocation du tourment et l’autre aussi c’est l’invocation du tourment. Cette invocation est parvenue de Al-Haçan fils de Al-Haçan fils de "Aliyy Ibnou Abi Talib. Al-Hajjaj Ibnou Youçouf a demandé à ce qu’on le lui amène. Les gens lui ont dit « aujourd’hui tu vas être tué ». Quand il s’est retrouvé debout devant Al-Hajjaj, Al-Hajjaj a changé. Il voulait au départ le tuer mais il a changé d’avis. Il s’est mis à l’aimer, il a été attiré par lui, il a eu son amour dans son cœur, il l’a honoré et il lui a même réalisé une affaire puis il lui a dit : « avant que tu ne viennes tu étais la personne que je détestais le plus et maintenant tu es la personne que j’aime le plus » et Al-Haçan avait dit cette invocation lorsque Al-Hajjaj avait demandé à ce qu’on le lui amène puis il est parti le voir. Celui qui veut rencontrer un gouverneur dont il craint la tyrannie ou la nuisance, qu’il dise cette invocation avant d’entrer le voir et incha’ Allah il sera sauvé.



Notre chaykh, que Allah lui fasse miséricorde, a été interrogé « est-ce que chaque jour de Ramadan il y a un moment durant lequel les invocations sont exaucées ? » Il a répondu, que Allah lui fasse miséricorde « Chaque nuit il y a un moment ». Un moment, ça ne veut pas dire soixante minutes mais c’est un laps de temps. Cependant, seuls ceux à qui Allah le veut font des invocations dans ce moment-là. Les coqs, lorsqu’ils poussent le  cri la nuit cela veut dire qu’ils ont vu les anges, l’invocation à ce moment-là est utile ceci dans le cas où le coq a crié de lui-même et non pas qu’il a été provoqué. Si quelqu’un était proche du coq à cet instant-là et que le coq a poussé un cri cela veut dire que les anges sont passés par là ou qu’ils étaient présents dans ce moment-là pour leur fonction. Le coq à ce moment-là voit l’ange sous sa véritable apparence.



Lorsqu’on entend le Tonnerre

Lorsqu’on entend le Tonnerre, il est recommandé -sounnah- de dire :  

 

" سُبْحَانَ مَنْ يُسَبِّحُ الرَّعْدُ بِحَمْدِهِ وَ المَلاَئِكَةُ مِنْ خِيفَتِهِ " 

 

« Soubhana man yousabbihou r-Ra"dou bihamdihi wa l-Mala’ikatou min khifatihi »



Lorsque la nuit tombe

Le Prophète a dit,

عن جابر بن عبد الله رضي الله عنه أن قال رسول الله

 

صلى الله عليه وسلم  قال :

 "إِذَا كَانَ جُنْحُ اللَّيْلِ أَوْ أَمْسَيْتُمْ فَكُفُّوا (فأبقوهم فى

 

البيوت) صِبْيَانَكُمْ، فَإِنَّ الشَّيْطَانَ يَنْتَشِرُ (تخرج

 

وتنتشر) حِينَئِذٍ، فَإِذَا ذَهَبَ سَاعَةٌ (أي مضى وقت) مِنْ

 

اللَّيْلِ فَخَلُّوهُمْ (اتركوهم إذا أرادوا الخروج لفائدة) 

 

، وَأَغْلِقُوا الْأَبْوَابَ وَاذْكُرُوا اسْمَ اللَّهِ فَإِنَّ الشَّيْطَانَ لَا

 

يَفْتَحُ بَابًا مُغْلَقًا (إذا قال بسم الله عند إغلاق الباب الشيطان لا


يستطيع ان يدخل منه)، وَ أَوْكُوا  قِرَبَكُمْ (أي غطّوا فم

 

السقاء) وَاذْكُرُوا اسْمَ اللَّهِ،وَخَمِّرُوا (أي غطواآنِيَتَكُمْ


وَاذْكُرُوا اسْمَ اللَّهِ وَلَوْ أَنْ تَعْرُضُوا عَلَيْهَا شَيْئًا (أيكعود

 

مثلا)، وَأَطْفِئُوا مَصَابِيحَكُمْ (أي إذا أردتم النوم) " (رواه

 

 البخاري و مسلم)

يستحب تغطية الأواني بالليل ولو كانت فارغة


ce qui signifie : « Lorsque la nuit tombe, retenez vos enfants [à la maison], certes les diables sortent et se rependent à ce moment-là. Lorsque s’est s’écoulé un temps de la nuit, alors laissez-les [c’est-à-dire laissez-les s’ils veulent sortir, pour faire une chose d’utile]. Et fermez les portes, en évoquant le nom de Dieu, certes le diable ne peut pas franchir une porte qu’on a fermé [en ayant évoquer le nom de Dieu].Et fermez les récipients en évoquant le nom de Dieu, et couvrez vos plats/ustensiles en évoquant le nom de Dieu, ne serait-ce qu’en y mettant quelque chose dessus [tel une tige, bâton]. Et éteignez vos lampes[c’est-à-dire lorsque vous vous apprêtez à dormir] ». Rapporté par Al-Boukhariyy et Mouslim.

Il est recommandé de couvrir les ustensiles, la nuit, même s’ils sont vides "

وقال صلى الله عليه وسلم : " غطوا الإناء وأوكئوا

 

السقاء، فإن في السنة


ليلة ينزل فيها وباء، لا يمر بإناء ليس عليه غطاء، أو

 

سقاء ليس عليه وكاء، إلا نزل فيه من ذلك الوباء "

 

رواه مسلم

 

Le Prophète a dit, ce qui signifie : « [la nuit] Couvrez les plats et fermez les récipients (d’eau), certes il y a une nuit dans l’année durant laquelle descend une épidémie/maladie, elle ne passe pas à côté d’un récipient qui ne soit pas couvert ou d’un récipient (d’eau) qui ne soit pas fermé, sans qu’y descende dedans de cette épidémie/maladie ». Rapporté par Mouslim.



Lorsque le vent souffle

Lorsque le vent souffle, il est recommandé -sounnah- de dire :

" اللَّهُمَّ إِنِّي أَسْأَلُكَ خَيْرَهَا،وَخَيْرَ مَا فِيهَا وَخَيْرَ مَا أُرْسِلَتْ بِهِ،

 

وَ أَعُوذُ بِكَ مِنْ شَرِّهَا وَشَرِّ مَا فِيهَا وَشَرِّ مَا أُرْسِلَتْ بِهِ "

« Allahoumma inni as’alouka khayraha, wa khayra ma fiha wa kayra ma oursilat bihi, wa a"oudhou bika min charriha wa charri ma fiha wa charri ma oursilat bihi »



Lorsqu’il pleut

Lorsqu’il pleut, et qu’on voit la pluie, il est sounnah-recommandé- de dire :

 

" اللَّهُمَّ اجْعَلْهُ صَيِّبًا هَنِيئًا "

 

« Allahoumma dj"alhou sayyiban hania ».


Remarque : parmi les situations où les invocations dou"a sont exaucées, il y a lorsqu’il pleut.

Lorsqu’on craint des gens, on dit :


" اللَّهُمَّ إِنَّا نَجْعَلُكَ فِي نُحُورِهِم، وَنَعُوذُ بِكَ مِنْ

 

شُرُورِهِم "

 

« Allahoumma inna nadj"alouka fi nouhourihim, wa na"oudhou bika min chourourihim ».

 

Ainsi que :


" اللَّهُ اللَّهُ رَبِّي لاَ أُشْرِكُ بِهِ شَيْئًا "


« Allahou Allahou Rabbi la ouchrikou bihi chay’a »

Lorsqu'on sort de chez sois

Le Prophète a dit :


"من قال - يعني إذا خرج من بيته - بِسْمِ اللَّهِ تَوَكَّلْتُ

 

عَلَى اللَّهِ وَلاَ حَوْلَ وَلاَ قُوَّةَ إِلاَّ باللَّهِ،يقال له: هُديت

 

وكُفيت ووُقيت، وتنحى عنه الشيطان" رواه أبو داود

 

والترمذي، وزاد أبو داود: " فيقول - يعني الشيطان –

 

لشيطان ءاخر :كيف لك برجل قد هُدي وكُفي

 

ووُقي؟".

 


Dans le sens approché, en français
 : « Celui qui dit -c’est-à-dire lorsqu’il sort de chez lui- : "Bismi l-Lahi tawakkaltou "ala l-Lah, wa la hawla wa la qouwwata illa bi l-Lah", il lui est dit : "Tu es guidé, tu as ce qu’il te suffit et tu es protégé", et le diable s’écarte de lui » rapporté par Abou-Dawoud, At-Tirmidhiyy et An-Nasa’iyy.


Et Abou-Dawoud a rajouté
[dans sa version], ce qui signifie : « Il dit - le diable- à un autre diable : qu’allons-nous faire à un homme qui a été guidé, qui a eu ce qu’il lui suffit, et qui est protégé ? ».



Lorsque tu quitte ton bien

Si tu veux confier quelque chose, pour sa préservation, tel un lieu, et ce qu’il contient, ou ceux qui s’y trouves, comme des personnes, tu dis (ex quand tu sors de chez toi, juste après avoir dit l’autre invocation plus bas), avec une bonne prononciation et une bonne intention :


" اللَّهُمَّ إِنِّي أَسْتَوْدِعُكَ هَذَا المَكَانَ (أو بَيْتِي) وَ مَا

 

فِيهِ وَ مَنْ فِيهِ"


"Allahoumma inni astawdi"ouka hadha l-makan (ou bayti) wa ma fihi wa man fihi "

Ce qui signifie : « Ô Dieu je Te confie ce lieu (ou : ma maison) et ce qu’il contient, ainsi que ceux qui s’y trouves ».

Ceci est très bénéfique et a fait ses preuves. [Du Livre Al-Ad"iyatou l-Moukhtarah]



Lorsqu’on est touché par une catastrophe

Lorsqu’on est touché par une catastrophe, ou qu’on apprend le décès d’un de nos proches, on dit  :

 

ِ     " إِنَّا لِلَّهِ وَ إِنَّا إِلَيْهِ رَاجِعُون، اللَّهُمَّ وَأْجُرْنِي فِي

 

مُصِيبَتِي، وَأَخْلِفْ لِي خَيْرًا مِنْهَا "

 

ِ «

 

Inna lil-Lahi wa ‘inna ‘ilayhi radji"oun, Allahoumma wa-‘djourni fi mousibati wa ‘akhlif li khayran minha »

Mouslim et At-Tabaraniyy ont rapporté que ‘Oummou Salamah a dit :

 

روى

 مسلم  عن أم سلمة رضي الله عنها قالت : سمعت

 

رسول الله صلى الله عليه وسلم يقول" : ما من  عبد تصيب ه

 

مصيبة، فيقول : إِنَّا لِلَّهِ وَ إِنَّا إِلَيْهِ رَاجِعُون، اللَّهُمَّ

 

وَأْجُرْنِي فِي مُصِيبَتِي، وَأَخْلِفْ لِي خَيْرًا مِنْهَا. إلا أجره

 

الله في مصيبته، وأخلف له خيرا منها

 

"

 

ce qui signifie

: « J’ai entendu le Messager de Allah salla l-Lahou "alayhi wa sallam dire : il n’y a pas un esclave à qui il advient une épreuve et qui ne dise : « Certes nous appartenons à Allah et nous serons ressuscités pour Son jugement, ô Allah accorde-moi des récompenses dans mon épreuve et fais-la suivre par ce qui est meilleur qu’elle », sans que Allah ta"ala ne le récompense dans son épreuve et ne fasse suivre celle-ci par ce qui est meilleur qu’elle

»

.



Lorsqu’on voit quelqu’un d’éprouvé

Lorsqu’on voit quelqu’un d’éprouvé, par une maladie, ou autre, ont dit :

 

عن أبي هريرة رضي     الله عن النبي صلى الله عليه و سلم قال :

 

" من رأى مبتلي فقال : " الحََمْدُ لِلَّهِ الَّذِي عَافَانِي مِمَّا

 

 

ابْتَلاَكَ بِهِ وَ فَضَّلَنِي عَلَى كَثِيرٍ مِمَّنْ خَلَقَ تَفْضِيلاً"

 

لم يصبه ذلك البلاء " قال الترمذي حديث حسن


 

 

« Al-hamdou li-Lahi l-Ladhi "afani mimma

 

btalaka bihi wa faddalani "ala kathirin

 

mimman khalaqa tafdila ».


 

Le Prophète a dit, ce qui signifie : « Celui qui voit quelqu’un d’éprouvé et dit : "La louange est à Dieu, Celui Qui m’a épargné ce par quoi tu es éprouvé….", alors il ne sera pas atteint par cette épreuve ». 

 

Remarque : Bien sur on dit cela à voix basse, pour ne pas blesser d’avantage le coeur de cette personne déjà éprouvée.



Lorsqu’on se regarde dans le miroir

Lorsqu’on se regarde dans le miroir on dit :

 

 " الحََمْدُ لِلَّه، اللَّهُمَّ كَمَا حَسَّنْتَ خَلْقِي فَحَسِّنْ خُلُقِي "


 

« Al-hamdou li-Lah, Allahoumma kama  

 

hassanta khalqi fahassin khoulouqi »

 

ce qui signifie : « La louange est à Dieu, ô mon Dieu ; tout comme Tu m’as créé sous un bel aspect, améliore mon comportement ».



Lorsqu’on entend le chant du coq

- Lorsqu’on entend le chant du coq, c’est qu’il a vu un Ange, il est recommandé -sounnah- de demander à Dieu Qu’Il nous accorde de Sa grâce -fadl-. On demande Dieu, lorsqu’on entend le chant du coq, Qu’Il nous accorde le bien de ce bas-monde et de l’au-delà.

 

- Lorsqu’on entend le braiment de l’âne, c’est qu’il a vu un diable -chaytan-. Il est recommandé -sounnah- de demander à Dieu protection contre le diable. On dit : A"oudhou bil-Lahi mina ch-chaytani r-radjim”.



Pour obtenir une chose

De parmi les fortes méthodes pour obtenir une chose, il y a : dire 40 fois, dans le dernier tiers de la nuit, dans l’intention d’obtenir cette chose : L’évocation -tasbih- du Prophète Younous -Jonas- "alayhi s-salam, lorsqu’il s’est trouvé dans les 3 obscurités :

- dans l’obscurité de la nuit,

- dans l’obscurité de la mer,

- et dans l’obscurité du ventre de la baleine, il avait dit :

 

  لاَ إِلَهَ إِلاَّ أَنتَ سُبْحَانَكَ إِنِّي كُنتُ مِنَ الظَّالِمِينَ


« La ilaha illa Anta soubhanaka inni kountou mina dh-dhalimin » Sourate Al-Anbiya verset 87.

 

Les Anges de cieux l’avaient entendu.

 

Et notre Prophète a dit :

"دعوة ذي النون، إذ دعا ربه و هو في بطن الحوت:

 

" لاَ إِلَهَ إِلاَّ أَنتَ سُبْحَانَكَ إِنِّي كُنتُ مِنَ الظَّالِمِينَ "

 

لم يدع بها رجل مسلم فيشيء قط إلا استجاب الله له. " رواه الإمام الترمذي 
 

ce qui signifie : « L’invocation de Dhi n-Noun - le Prophète Younous, Jonas-, lorsqu’il a invoqué son Seigneur, alors qu’il était dans le ventre de la baleine : "La ilaha illa Anta soubhanaka inni kountou mina dh-dhalimin". Il n’y a pas un homme musulman, qui invoque par elle, pour l’obtention d’une chose, sans que Dieu lui exauce » Rapporté par At-Tirmidhiyy.




Celui qui a perdu quelque chose

Celui qui a perdu quelque chose, ou à qui on a volé une chose, alors ; qu’il fasse une prière   surérogatoire   de 2 rak"ah :  

 

● Et puis qu’il récite cette invocation :

 

" اللَّهُمَّ رَادَّ الضَّالَّةِ، وَ هَادِيَ الضَّالَّ، ارْدُدْ عَلَيَّ

 

ضَالَّتِي بِعِزَّتِكَ وَسُلْطَانِكَ فَإِنَّهَا مِنْ عَطَايَاكَ وَفَضْلِكَ ".

 

« Allahoumma radda d-dallati, wa hadiya d-dalla, ourdoud "alayya dallati bi"Izzatika wa Soultanika fa‘innaha min "atayaka wa fadlika ».

 


Et ce qui est bénéfique aussi pour cela, c’est de réciter 7 fois Sourate Ad-Douha, et puis dire 3 fois : 

 

" يَا جَامِعَ النَّاسِ لِيَوْمٍ لاَ رَيْبَ فِيهِ اِجْمَعْ عَلَيَّ ضَالَّتِي ".

 

« Ya Djami"a n-nasi liyawmin la rayba fihi idjma"  "alayya dallati ».



L'importance de dire bismi l-Lah

Le Prophète, salla l-Lahou "alayhi wa sallam, a dit :

 

    «‏إذَا دَخَلَ الرَّجُلُ بَيْتَهُ فَذَكَرَ اللَّهَ تَعالى عِنْدَ دُخُولِهِ

 

وَعِنْدَ طَعامِهِ قالَ الشِّيْطانُ‏ لأصحابه:‏ لا مَبِيتَ لَكُمْ وَلا

 

عَشاءَ، وَإذا دَخَلَ فَلَمْ يَذْكُرِ اللَّهَ تَعالى عنْدَ دُخُولِه، قالَ


الشَّيْطانُ:‏ أدْرَكْتُمُ المَبِيتَ، وَإذا لَمْ يَذْكُرِ اللَّهَ تَعالى عِنْدَ

 

طَعامِهِ قالَ‏:‏ أدْرَكْتُمُ المَبِيتَ والعَشَاء» رواه مسلم


 

Ce qui signifie : « Lorsque l’homme entre chez lui et évoque le nom de Dieu, au moment d’entrer et lors de son repas, le diable dit alors à ses compagnons : vous n’avez ni où passer la nuit, ni de dîner. Mais si lorsque l’homme entre chez lui il n’évoque pas le nom de Dieu, au moment d’entrer, le diable dit : vous avez trouvé là où passer la nuit, et si il n’évoque pas le nom de Dieu lors de son repas, il [le diable] dit ; vous avez trouvé là où passer la nuit ainsi que le dîner ». Rapporté par Mouslim. 

 

Et si on oubli de dire Bismi l-Lah, en début du repas, alors on dit, lorsqu’on se rappelle au cours du repas :


 

" بِسْمِ اللهِ أَوَّلَهُ وَ ءَاخِرَهُ " 

 

« Bismi l-Lahi awwalahou wa  

akhirahou »

 

alors le diable vomi tout ce qu’il a mangé avec toi.



Celui qui demande le pardon en faveur des croyants et des croyantes

Le Messager de Allah salla l-Lahou "alayhi wa sallam  a dit :

 

    "مَنْ استَغفَرَ للمؤمنينَ والمؤمناتِ كُتِبَ لَهُ بكُلِّ مؤمنٍ

 

ومؤمنةٍ حسنةٌ

 " 

 

« man istaghfir li l-mou’minin wa l-mou’minat koutiba lahou bikoulli mou’minin wa mou’minatin haçanah. »

 

ce qui signifie : « Celui qui demande le pardon en faveur des croyants et des croyantes, il lui sera inscrit pour chaque croyant et chaque croyante une bonne action. »

 

C’est-à-dire du nombre des croyants que Allah ta"ala crée. Que ce soit au passé ou au présent. Allah ta"ala lui donne autant de bonnes actions qu’il y a de croyants et de croyantes.

 

C’est un bienfait immense. Qui sait le nombre des croyants et des croyantes si ce n’est Allah ?

 

Celui qui dit cette parole facile à prononcer, il gagnera autant de bonnes actions qu’il y a de croyants et de croyantes.
Dites :

 

"رَبِّ اغفِرْ للمؤمنينَ والمؤمناتِ".

 

« Rabbi ghfir li-l mou’minina wa l-mou’minat»


"Seigneur pardonne aux croyants et aux croyantes"



Celui qui souhaite voir un beau rêve

Celui qui souhaite voir un joli rêve, par la permission de Dieu : qu’il dorme en ayant le woudou, ablutions, car c’est sounnah, recommandé, de dormir avec le woudou, puis qu’il récite :

- Sourate Al-Kafiroun :   Qoul ya ayyouha l-kafiroun 

- Sourate Al-Falaq :   Qoul a"oudhou bi Rabbi l-falaq

- Sourate An-Nas :   Qoul a"oudhou bi Rabbi n-Nas

- Sourate Al-Ikhlas :   Qoul Houwa l-Lahou Ahad.

 

…..puis il évoque Dieu -fait du dhikr-, jusqu’à ce qu’il s’endorme….s’il fait cela, un Ange, de parmi les Anges de Dieu, restera proche de lui, il le gardera toute la nuit. Et son âme, tout en restant lier*, en étant en contacte avec son corps, s’étirera, comme le fil, pour aller passer la nuit auprès du Trône." [réf : Al-ad"iyatou l-moukhtarah page 32].

 

* en effet, l’âme ne sort entièrement du corps, qu’au moment de la mort.